J’ai Lu : Nymphéas Noirs, Michel Bussi

img_2208

  • • Titre : Nymphéas Noirs
  • • Auteur : Michel Bussi
  • • Editions : Pocket
  • • Date de publication : 2011

Holaa,

Je reviens après une longue absence du au début d’année et au changement de rythme au niveau des études.

J’ai donc récemment lu Nymphéas Noirs, de Michel Bussi. C’est le troisième Bussi que je lis, ou plutôt que je dévore. Celui-là c’est ma maman qui m’a fortement poussé à le lire car c’est son roman préféré de Michel Bussi et en tant que fille aimante je me suis exécutée.

Alors la première question est : De quoi il parle ? Il s’agit d’une affaire criminelle dans le village de Giverny, où résidait Monet. On suit parallèlement les deux enquêteurs dans leurs investigations, et trois femmes, une enfants du nom de Fanette, une maîtresse d’école qui se nomme Stéphanie et une vieille femme et son chien Neptune. Je pense que je vais m’arrêter là de peur de trop en dire. A vrai dire, je me suis plongée dedans pratiquement à l’aveugle. Les seules informations que j’avais était qu’ill s’agissait d’un livre qui tournait autour de l’art et notamment de l’impressionnisme. Or j’adore l’art, je n’avait donc pas besoin de plus pour me convaincre.

Maintenant venons en à ce que j’ai pensé de ce roman. Pour tout dire, je n’ai pas juste aime, J’AI ADORÉ. J’ai adoré l’ambiance du village minuscules et des oui-dires, j’ai adoré les personnages, j’ai adoré l’approche artistique et l’omniprésence de l’art dans le livre. Mais évidemment j’ai aussi adoré les personnages.

Ce que j’ai également apprécié c’est que ce n’est pas vraiment un page-turner; certes c’est difficile de s’en défaire surtout arrivé à la moitié, mais la première moitié n’est pas spécialement haletante, l’auteur prend son temps pour décrire la vie des personnages, le village, mais aussi nous faire vivre dans le village. C’est vraiment à la deuxième moitié du livre qu’il devient addictif et impossible à lâcher. C’est simple, j’ai lu la deuxième moitié pratiquement en une journée, je me suis levée tôt et j’ai profité des pauses à la fac pour le finir.

Maintenant parlons de la fin. Comme tous les lecteurs qui connaissent et suivent le travail de Michel Bussi le savent, c’est un génie de la fin insoupçonnable. C’est un génie pour nous faire douter un par un de tous les personnages du livre pour finalement nous conduire à un dénouement surprise. Ici, c’est vraiment réussi. Même si personnellement j’avais une partie de la fin, je ne suis pas restée sur ma fin.

Bref, j’ai été conquise par ce roman qui en plus d’être très bien écrit, nous entraine et nous guide pendant de longues heures y compris une fois le livre refermé.

Je ne peux que le conseiller.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s